DES NOUVELLES DU RUC

Jacques Légault, président du RUC et président de la FSAC-CSQ inaugure le site du RUC.

«C’est avec beaucoup de plaisir que je vous souhaite la bienvenue sur le site du Regroupement des Unités catégorielles (RUC). À la Centrale des Syndicats du Québec (CSQ), le RUC est une structure d’accueil, de support et d’intégration de nouvelles unités syndicales. Sa mission est d’être un lieu d’échange et d’intégration pour les unités qui le compose; d’offrir un soutien aux unités membres; d’assurer une représentation au sein des instances de la Centrale et de favoriser la participation de ses membres aux instances. Note: la Fédération des syndicats de l’action collective, notre fédération, est membre du RUC».
De gauche à droite, à l’avant : Rachel Lépine, Richard Archambault, Jean-François Mathieu et Richard Hébert. À l’arrière : Jacques Legault, Alain Fortier, André Roy et Luc Caron.

Des nouvelles du RUC
Le 18 avril 1017, Luc Caron, président SPPRUL-CSQ et membre du RUC a fait le point sur le mémoire déposé en septembre 2016 au Comité consultatif sur l’examen du soutien fédéral à la science fondamentale afin de faire reconnaître le rôle des professionnelles de recherche à l’avancement des connaissances et à la science fondamentale dans les universités canadiennes.« Selon Luc Caron, le rapport du Comité est maintenant disponible et sa sortie a fait l’objet d’un article dans Le Devoir du 11 avril 2017. Un bref coup d’œil au rapport démontre que le dépôt de notre mémoire et ses recommandations a eu un impact positif sur les décisions de réinvestissement en recherche fondamentale. En effet, on peut lire en page 2 du rapport : «…Bien que nous soyons modérés dans la portée des modifications proposées, les professionnels de la recherche peuvent être assurés que nous avons bel et bien envisagé des réformes plus vastes ….»D’ailleurs, on précise à la section 7.3.3 page 176 du rapport sur le personnel de recherche qu’il y aura : «…amélioration du soutien au personnel de recherche des universités et des instituts de recherche par la revitalisation du programme des chaires de recherche…»

Ceci nous rappelle que chacune de nos interventions compte dans l’avancement de la reconnaissance de notre rôle de professionnelles et professionnels de recherche. Depuis les dernières années, nous avons fait plusieurs rencontres au gouvernement et nous avons laissé de nombreux documents sur ces tables de discussions. Également, nos associations avec les autres Syndicats représentants du personnel de la recherche ont ajouté des dimensions provinciale et nationale à nos revendications. Il s’agit maintenant de maintenir ces contacts et de continuer à progresser sur la voie de la reconnaissance».

Vous aimerez aussi...