LA BONIFICATION DU RRQ EST UNE QUESTION QUI TOUCHE NOS MILIEUX!

UN EXERCICE QUI MANQUE DE SÉRIEUX SELON LA CSQ: la bonification du RRQ. Cette question touche le milieu des organismes à but non lucratif (OBNL). Les membres des syndicats affiliés à la FSAC-CSQ en font partie et sont les premiers à être concernés par cette mesure.

Pour Louise Chabot, présidente de la CSQ: « Le Régime de rentes du Québec est le principal revenu à la retraite pour un très grand nombre de Québécoises et Québécois. La consultation actuelle du gouvernement manque clairement de sérieux. Une réforme du régime public, qui survient une fois tous les cinquante ans, nécessite beaucoup plus d’écoute et surtout une vraie consultation publique. C’est ce que le gouvernement doit s’engager à faire ».

Documents à lire:

Le mémoire présenté par 21 groupes de femmes et communautaires dans le cadre de la consultation la Commission des finances publiques, intitulée Consolider le régime pour renforcer l’équité intergénérationnelle dont le titre est

TROIS NOUVELLES GÉNÉRATIONS DE FEMMES PAUVRES À LA RETRAITE : Où se retrouve l’équité intergénérationnelle annoncée?

Voici la position de la CSQ  telle que présentée dans le mémoire qu’elle a déposé dans le cadre des consultations particulières.

Mémoire présenté à la Commission des finances publiques dans le cadre du document intitulé «Consolider le Régime pour renforcer l’équité intergénérationnelle» par la Centrale des syndicats du Québec (CSQ) Janvier 2017.

Montréal, le 4 mai 2017. – La Centrale des syndicats du Québec (CSQ) déplore une fois de plus l’attitude du gouvernement dans le dossier de la bonification du Régime de rentes du Québec (RRQ).

« Après avoir tenu des consultations précipitées en commission parlementaire au début de l’année, le gouvernement en remet avec une consultation en ligne, annoncée en catimini, dont les conclusions semblent être déjà déterminées. C’est déplorable », dénonce Louise Chabot, présidente de la CSQ.

Une consultation biaisée

La Centrale juge notamment que certaines questions contenues dans la consultation en ligne sont beaucoup trop complexes pour un public qui n’est pas expert en matière de régime de retraite. De plus, elle s’interroge sur le fait qu’aucune rencontre publique d’information n’est prévue, contrairement à ce qui avait été fait dans les consultations passées. Pire, la mise en contexte et certaines questions orientent le lecteur vers les réponses souhaitées par le gouvernement.

« Le gouvernement veut démontrer qu’il consulte, mais si le public n’a pas les informations adéquates pour se prononcer, c’est un exercice tout à fait inutile. La bonification du RRQ est un enjeu important qui mérite qu’on s’y attarde sérieusement, puisque cela aura des conséquences sur des milliers de travailleuses et de travailleurs du Québec. Or, le gouvernement semble vouloir faire cavalier seul dans le dossier », ajoute Louise Chabot».

Des éléments majeurs à considérer

Rappelons que lors des consultations particulières, la CSQ a déposé son mémoire et défendu une bonification à la hauteur de celle qui s’appliquera pour le Régime de pensions du Canada. Il est inacceptable que les Québécoises et Québécois héritent du pire régime public du Canada. La Centrale a également vigoureusement dénoncé les mesures pénalisantes mises de l’avant par le gouvernement qui visent le régime actuel.

« Le Régime de rentes du Québec est le principal revenu à la retraite pour un très grand nombre de Québécoises et Québécois. La consultation actuelle du gouvernement manque clairement de sérieux. Une réforme du régime public, qui survient une fois tous les cinquante ans, nécessite beaucoup plus d’écoute et surtout une vraie consultation publique. C’est ce que le gouvernement doit s’engager à faire », conclut Louise Chabot.

Profil de la CSQ

La CSQ représente plus de 200 000 membres, dont près de 130 000 dans le secteur public. Elle est l’organisation syndicale la plus importante en éducation et en petite enfance au Québec. La CSQ est également présente dans les secteurs de la santé et des services sociaux, des services de garde, du municipal, des loisirs, de la culture, du communautaire et des communications.

Vous aimerez aussi...