La personne déléguée syndicale

Nous remercions le SEESOCQ (Syndicat des employées et employés des syndicats et des organismes collectifs du Québec) de nous avoir autorisé à utiliser l’excellente documentation mise à la disposition de leurs membres.

La convention collective reconnaît à la personne déléguée syndicale, un statut officiel et consacre son rôle de représentante ou représentant du Syndicat dans son milieu de travail.

1. La personne déléguée syndicale devant l’employeur

1.1 Elle est le porte-parole des membres

La personne déléguée syndicale représente le Syndicat ou l’unité d’accréditation auprès de l’employeur ou de ses représentants : elle est la porte-parole des membres qu’elle représente et défend auprès de l’employeur, leurs intérêts et leurs droits comme individus et comme groupe. Dans ce contexte, la personne déléguée devrait toujours être la première travailleuse « consultée » par l’employeur.

1.2 Elle n’hésite pas à faire appel à la solidarité syndicale

La personne déléguée syndicale, représentant officiellement le Syndicat, bénéficie d’une certaine immunité qui dépend à la fois du statut que lui reconnaît la convention collective, le Code du travail et surtout l’appui des membres qu’elle représente et du Syndicat. Devant compter davantage sur la solidarité des membres qu’elle représente que la protection légale souvent déficiente, la personne déléguée ne doit pas hésiter à employer son droit de porte-parole devant l’employeur ou ses représentants. La personne déléguée syndicale active apprend à interpréter la lettre et l’esprit de son mandat et de la convention collective, afin de tirer maximum de l’exercice de sa fonction en faveur des salariées et salariés qu’elle représente.

2. La personne déléguée syndicale et ses collègues

2.1 Elle renseigne, supporte, agit et fait agir

La personne déléguée syndicale fait en sorte que les membres soient informés sur leurs droits acquis par la convention collective (classification, tâche, congé maternité, etc.) Elle voit à les sensibiliser sur certains droits découlant de mesures législatives (assurance-emploi, accidents de travail, régime de retraite, etc.). Elle prend tous les recours à sa disposition pour soutenir un ou des membres en difficulté.

2.2 Elle voit au respect et à l’application de la convention

C’est la personne déléguée syndicale qui fait le lien entre les collègues de travail et les structures du Syndicat; elle voit à faire respecter la convention collective; elle soutient les membres dans la préparation et le suivi des griefs. Ce qu’il faut retenir, c’est qu’une bonne personne déléguée, ce n’est pas forcément celle qui parle le plus fort, mais celle qui a une vision collective des problèmes; celle qui, par sa façon de les expliquer, de les comprendre et de les solutionner démontre à ses membres la justesse de ce qu’elle avance; enfin, celle qui sait partager ses responsabilités.

2.3 Elle crée la solidarité et entraîne à l’action

Ses actions doivent amener les membres à prendre conscience de leurs droits, de leurs intérêts, entraîner leur participation et favoriser leur solidarité. Son travail vise également à intégrer les membres qui l’ont élue à l’ensemble des activités du Syndicat.

3. La personne déléguée syndicale et les organismes du Syndicat

3.1 Elle informe les membres et les responsables du Syndicat

Entre les congrès du Syndicat, c’est la personne déléguée syndicale qui apporte et défend lors des conseils des déléguées et délégués les besoins de l’unité qu’elle représente. Elle voit également à informer ses membres des activités et dossiers du Syndicat pour s’assurer que leur sensibilisation et leur mobilisation aillent dans le sens des orientations et du programme que le Syndicat poursuit.

3.2 Elle participe au conseil des déléguées et délégués

Dans la structure du Syndicat, on retrouve une instance dont les pouvoirs de décisions et le rôle politique et stratégique sont primordiales. C’est à ces réunions que la personne déléguée syndicale trouve l’information et le soutien nécessaire.