UNE VOLONTÉ QUI DOIT PERDURER…

La Stratégie gouvernementale pour l’égalité entre les femmes et les hommes vers 2021 a fait l’objet d’une annonce le 29 juin 2017. Élaborée à la suite d’une large consultation auprès entre autres de 80 organismes qui ont eu l’occasion de partager leurs préoccupations et leurs idées.

La Fédération des syndicats de l’action collective, la FSAC s’associe à la Centrale des syndicats du Québec (CSQ) et accueille favorablement la Stratégie gouvernementale pour l’égalité entre les femmes et les hommes vers 2021 dévoilée le 29 juin 2017.

UNE VOLONTÉ QUI DOIT PERDURER, SELON LA CSQ!

« Nous constatons la volonté du gouvernement de favoriser l’égalité entre les femmes et les hommes et, en soi, c’est une bonne chose. Nous avons exposé nos recommandations à maintes reprises et plusieurs de nos demandes semblent avoir été entendues. En 2017, l’atteinte de l’égalité est toujours une priorité; il faudra voir dans les mois à venir comment cela se concrétisera », déclare la vice-présidente de la CSQ, Line Camerlain.

Sources: Secrétariat à la condition féminine (SCF) , Centre de documentation sur l’éducation des adultes et la condition féminine (CDEACF) et la CSQ

La Stratégie comprend 59 actions, nouvelles ou bonifiées, qui seront mises en œuvre grâce à la contribution de 24 ministères et organismes gouvernementaux. Ces actions s’ajoutent aux mesures déjà existantes et 80 millions de dollars sur cinq ans ont été alloués à cet effet

La stratégie poursuit les objectifs suivants :

  • réduire les inégalités persistantes;
  • agir pour la mixité en emploi, la parité dans les lieux décisionnels et les femmes en situation de vulnérabilité;
  • mobiliser les femmes inspirantes, les hommes alliés de l’égalité et les milieux engagés.

Elle comporte pour ce faire six grandes orientations :

  • La socialisation et l’éducation égalitaires, sans stéréotypes sexuels et sans sexisme.
  • L’autonomisation économique des femmes.
  • Le partage équitable des responsabilités familiales et un meilleur équilibre entre la vie professionnelle, familiale, étudiante, sociale et politique.
  • Une approche de la santé et du bien-être différenciée selon les sexes.
  • Une société sans violence faite aux femmes.
  • La parité dans les lieux décisionnels.

S’inscrivant dans la continuité des interventions gouvernementales précédentes et actuelles, elle comprend 59 actions, nouvelles ou bonifiées, dont les suivantes :

  • Le dépôt d’une loi-cadre qui permettra de camper l’égalité entre les femmes et les hommes au cœur des préoccupations et des priorités gouvernementales.
  • Le soutien à des activités visant la mobilisation et la participation des hommes en tant qu’alliés dans l’atteinte de l’égalité entre les sexes.
  • La création d’un indice québécois de l’égalité permettant de suivre les tendances en la matière et de soutenir la prise de décision au sein du gouvernement du Québec.

Faits saillants :

  • L’égalité entre les femmes et les hommes est un enjeu de justice sociale ainsi qu’un facteur de développement et de prospérité pour le Québec.
  • La Stratégie pour l’égalité entre les femmes et les hommes vers 2021 comprend 59 actions concrètes en faveur de l’égalité, appuyées par plus de 80 millions de dollars.
  • Elle mise sur l’apport de femmes inspirantes, d’hommes alliés de l’égalité et de milieux engagés.
  • Elle agit contre les inégalités, les stéréotypes et la violence  en favorisant notamment la mixité en emploi, la parité dans les lieux décisionnels et l’amélioration des conditions économiques des femmes en situation de vulnérabilité.

GRANDES ORIENTATIONS

  • Orientation 1 : Ensemble pour une socialisation et une éducation égalitaires, sans stéréotypes et sans sexisme.
  • Orientation 2 : Ensemble pour l’autonomisation économique des femmes.
  • Orientation 3 : Ensemble pour un partage équitable des responsabilités familiales et un meilleur équilibre entre la vie professionnelle, familiale, étudiante, sociale et politique.
  • Orientation 4 : Ensemble pour une approche différenciée selon les sexes en santé et bien-être.
  • Orientation 5 : Ensemble pour une société sans violence faite aux femmes.
  • Orientation 6 : Ensemble pour la parité dans les lieux décisionnels.

ACTIONS STRUCTURANTES

  • Action structurante 1 : Présenter un projet de loi-cadre visant l’égalité de fait entre les femmes et les hommes.
  • Action structurante 2 : Créer et assurer le suivi d’un indice québécois de l’égalité entre les femmes et les hommes.
  • Action structurante 3 : Accorder une place plus formelle à l’éducation à la sexualité en mettant en œuvre des apprentissages chaque année du préscolaire jusqu’à la fin du secondaire.
  • Action structurante 4 : Élaborer des campagnes ciblées sur les inégalités persistantes et préoccupantes entre les femmes et les hommes.
  • Action structurante 5 : Soutenir des activités visant la mobilisation et l’implication des hommes comme alliés dans l’atteinte de l’égalité entre les sexes.
  • Action structurante 6 : Soutenir des projets concrets d’envergure locale, régionale et nationale portant sur les grandes orientations de la Stratégie, privilégiant le développement de partenariats diversifiés et tenant compte de la dimension intersectionnelle.
  • Action structurante 7 : Promouvoir des parcours de vie de femmes inspirantes et valoriser les gestes concrets en faveur de l’égalité posés par des femmes et des hommes, dans le cadre du prix Égalité Thérèse-Casgrain.

Vous aimerez aussi...