JUSTE 20 ANS!

banniere_site_es_20e-1

LA LOI SUR L’ÉQUITÉ SALARIALE FÊTE CES 20 ANS : Reconnaître le travail féminin à sa juste valeur! Selon la Commission des normes, de l’équité, de la santé et de la sécurité du travail, «l’équité salariale consiste à attribuer à des emplois féminins un salaire égal à celui d’emplois masculins de valeur équivalente dans l’entreprise, même si ces emplois sont différents».

banniere-equite-salariale_Dans l’article qui suit,  la CSQ reconstitue l’historique de son engagement sur la question de l’équité salariale. Source: «C’est en 1996 que le gouvernement du Québec adoptait la loi qui vise à corriger la discrimination systémique que vivent les personnes occupant des emplois dans des catégories à prédominance féminine dans toutes les entreprises de plus de dix (10) personnes salariées.

Cette loi proactive a été adoptée après de nombreuses pressions et revendications soutenues des femmes provenant de plusieurs milieux syndiqués ou non ainsi que des organisations syndicales. La CSQ a toujours été au premier plan afin d’enrayer cette discrimination. Beaucoup de chemins ont été parcourus depuis son adoption car l’élimination d’une discrimination n’est jamais facile à réaliser. Le travail n’est pas pour autant terminé, c’est pourquoi la CSQ est toujours présente et active afin de faire reconnaître le travail féminin à sa juste valeur. Voici quelques exemples de représentations effectuées par la Centrale :

  • Représentations de la CSQ au sein de la Coalition en faveur de l’équité salariale;
  • Représentations publiques pour rappeler l’importance de doter le Québec de mécanismes appropriés pour corriger véritablement les problèmes de discrimination salariale à l’égard des femmes;
  • En 1991, la CSQ, anciennement la CEQ, comme d’autres organisations syndicales et groupes de femmes, signe une pétition demandant l’adoption d’une loi proactive en équité salariale;
  • Représentations de la CSQ à différentes instances politiques et la réalisation de plusieurs mémoires : en 1991 devant la Commission des droits de la personne, en 1995 devant le Comité constitué par la ministre Jeanne Blackburn, en 1996 devant la Commission parlementaire sur l’avant-projet de Loi sur l’équité salariale et lors de sa participation au Comité technique mis sur pied par la ministre Louise Harel;
  • L’équité salariale, c’est une question de justice : déclaration commune de la CSQ, de la CSN et de la FTQ du 6 octobre 1996;
  • Lors du Congrès de 1997, les membres ont décidé de mettre au cœur des enjeux revendiqués par la Centrale, l’équité salariale, avec la ferme intention d’avoir un règlement.

La CSQ s’active tous les jours afin que les employeurs respectent la loi. Elle offre d’ailleurs à ses fédérations et à ses syndicats affiliés un service spécialisé dans le domaine.

En 2019, la Commission des normes, de l’équité, de la santé et la sécurité au travail (CNESST) réalisera un bilan. La CSQ souhaite que celui-ci soit l’occasion de démontrer et de réitérer l’importance de la loi pour toutes les travailleuses du Québec et que soit démontré l’avancement réalisé au cours de ces 20 dernières années pour les femmes».

Les réponses à vos question sur le portail de la CSQ consacré à l’Équité salariale

Vous aimerez aussi...